SORN trelutz (crépuscule) est le résultat d’un travail de recherche, d’expérimentation et de création musicale et poétique qui prend pour point de départ le répertoire collecté par Damase Arbaud en Haute Provence à la fin du 19ème siècle. C’est une sélection et une mise en relation de textes qui se rejoignent autour des thématiques de l’obscur et du funèbre: meurtres, viols, infanticides, cannibalisme, occultisme, monstres et magie. 
Ce répertoire pré-félibréen n’a quasiment jamais été réinterprété depuis sa collecte, tant il ne correspond pas à l’image policée d’une Provence idyllique que plus d’un siècle de littérature, cinéma et campagnes de publicité ont contribué à façonner en toute artificialité. Nous plongeons ici dans la Provence ténébreuse, rude et violente, celle du récit cru, où les codes esthétiques folklorisants sont dévorés et digérés dans un seul et même geste.
 SORN est la mise en musique de cette histoire. Ce récit est raconté par quatre chanteurs qui par la polyphonie étendent le nombre des entrées, elle est aussi sonnée par une musicienne bruitiste qui restitue, rapporte un timbre sonore évoqué, crié. Il ne s’agit plus de tracer dans des champs observés, contemplés, mais d’écrire, en suspens, ce que la mémoire tente d’oublier afin d’en retarder la disparition.

Alexis Degrenier I direction
Rodin Kaufmann I direction - chant - percussion - magnétophone
Iris Kaufmann I pierres - objets sonores - archers - boîte à bourdon
Erwan Billon I chant - percussion
Denis Sampieri I chant - percussion
Sébastien Spessa I chant - percussion

Avec les soutiens en écriture du CBA PACA Nouvelles Musiques du Monde et Traditionnelles et du CD13 ; le soutien en création de la région Occitanie ; le soutien en coproduction de Scènes Croisées ; scène conventionnée de Lozère ; les soutiens en résidence du Pôle Nouvelles Musiques du Monde et Traditionnelles de la Cité de la Musique de Marseille, et de l'UPCP Métive à Parthenay.

© 2020 FeM creatiu / femcollectiu@gmail.com

  • White Facebook Icon
  • White Vimeo Icon

FeM collectiu est conventionné par