Itinéraires de transhumances, chemins d'à travers la terre,
Voies empruntées par les bergers et les bêtes pour rejoindre les hauteurs,
Sentiers débattus,
sentes défrichées par la musique, l'enquête et la vidéo,

dans le monde vaste et fascinant des hommes et des femmes qui ensonnaillent encore les pays.

DRALHAS

ciné-sonnailles & transhumance audiovisuelle

DRALHAS, c’est une transhumance audiovisuelle. Au fondement, la cloche. Le Son. L’Homme, et la Nature. D’une vieille sonnaille glanée au détour d’un vide-grenier, trouvée au fond d’une ancienne bergerie, nous voilà inexorablement portés, attirés vers le souvenir d’un son de troupeau entendu quelque part au fond d’une vallée. Ce tintinnabulum ancestral qui depuis des siècles habille, habite nos paysages, nous avons souhaité l’explorer. Partir à la rencontre de ce monde, devenu discret, gardé. Rencontrer l’éleveur. Comprendre son langage, sa musicalité. Déchiffrer l’incroyable partition qu’il compose à l’aide de ses bêtes ensonnaillées, de ces cris et huchements puissants qu’il leur adresse, et du lien intime qu’ils créent ensemble pour donner vie à ce grand orchestre populaire. Dralhas, c’est l’histoire de cette rencontre, l’expression poétique de la découverte sensible de la culture pastorale contemporaine entre la Provence et le Puy de Dôme, de ses problématiques, et de son urgence face à l’industrialisation grandissante de l’élevage.

À partir d’images collectées sur le terrain (Provence, Cévennes, Lozère, Aubrac) et d’images d’archives documentaires, l’équipe de ce ciné-concert a tissé un film muet sur la vie des sonnailles et des clarines, de leur fabrication à leur usure sur les drailles du pastoralisme en Massif Central. Alors les cloches sonnent, prennent vie, la composition sonore dialogue avec la composition cinématographique : sur scène, un écran, deux carillons, un violon, des samplers et pédales d’effets, des synthétiseurs analogiques... et trois musiciens embrassant les musiques traditionnelles du pays d’oc comme la musique expérimentale et bruitiste, réunis pour livrer une poésie audiovisuelle radicale.
 

Romain Maurel : direction, violons, voix, cloches

Iris Kaufmann : direction, voix, cloches, monotribe & pédales

François Arbon : traitement sonore, synthétiseur, magnétophone à bande

David Farge : réalisation vidéo


Une production L'Excentrale, ex-Auvergne imaginée & FeM
avec le soutien de la Spedidam, de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la région Auvergne-Rhône-Alpes et de la région Occitanie, le soutien en résidence de Rudeboy Crew / Festival d'Olt ; Vidéoformes, festival international des Arts numériques ; Scènes Croisées, scène conventionnée de Lozère ; friche Lamartine, Lyon ; la Filature du Mazel, Notre Dame de la Rouvière.

© 2020 FeM creatiu / femcollectiu@gmail.com

  • White Facebook Icon
  • White Vimeo Icon

FeM collectiu est conventionné par